Les avions volent grâce à deux phénomènes qui se produisent au niveau de leurs ailes.
Le premier est dû au fait que les ailes d’un avion sont inclinées. Ceci a pour conséquence de créer une surpression sous l’aile. En effet, lorsque l’avion vole, l’air est freiné par l’aile et cette surpression va pousser l’avion vers le haut.
Le second phénomène qui permet à l’avion de voler est la portance. L’air qui circule au-dessus de l’aile va plus vite que celui circulant en dessous, induisant alors une dépression qui s’oppose au poids de l’avion. L’aile est comme aspirée par le haut et portée par l’air freiné sous elle.
En inclinant les ailes, les pilotes peuvent modifier cet effet, notamment au moment de l’atterissage ou du décollage.
La forme inverse de l’aile d’avion est utilisée pour les ailerons des voitures de Formule 1 pour les plaquer au sol.