L’enseignement post-primaire est divisé en deux types d’enseignement:

•    l’enseignement secondaire général d’une durée de sept ans. Il  a pour objectif de transmettre des connaissances générales dans les domaines des sciences humaines et de la littérature, des mathématiques et des sciences naturelles. Les études préparent avant tout aux études supérieures et universitaires et sont sanctionnées par le diplôme de fin d’études secondaires.

•    l’enseignement secondaire technique qui comprend différents régimes de formation d’une durée de six à huit ans selon l’orientation choisie. Il prépare à la vie professionnelle et permet aussi d’accéder à l’enseignement supérieur.

Le passage entre les deux est possible: l’élève qui a réussi la classe de 7e, 8e ou 9e théorique de l’enseignement secondaire technique (avec une moyenne annuelle d’au moins 45 points) est admissible respectivement en classe de 6e, 5e et 4e de l’enseignement secondaire général.
Pour l’élève qui réussit une classe de 3e de l’enseignement secondaire général, l’admission en classe de 12e de toutes les divisions et sections du régime technique de l’enseignement secondaire technique est possible.

Orientation vers les deux types d’enseignement :

Au cours du 4e cycle de l’école fondamentale a lieu la procédure d’orientation des élèves, qui règle l’orientation et l’admission dans l’enseignement postprimaire. Vers la fin de l’année scolaire, le conseil d’orientation (composé de l’inspecteur d’arrondissement, du titulaire de classe, d’un professeur de l’enseignement secondaire, d’un professeur de l’enseignement secondaire technique, et, optionnellement, d’un psychologue avec voix consultative si les parents ont demandé son intervention) élabore un avis d’orientation pour chaque élève. Si les parents ne sont pas d’accord avec l’avis d’orientation, ils peuvent demander recours.

Inscriptions :

Les élèves doivent s’inscrire en priorité dans un lycée située à proximité de leur commune de résidence. Les inscriptions se font de la mi-juin à début juillet. Il faut déposer un dossier au secrétariat du lycée de son choix avec les documents suivants:

•    l’avis d’orientation
•    le formulaire d’inscription dûment rempli (à retirer auprès de l’instituteur)
•    un extrait des registres de la population (administration communale du lieu de résidence)
•    une copie des bulletins du 1er et 2e trimestre de la dernière année de l’école fondamentale,  certifiée conforme par l’instituteur

La confirmation de l’inscription est envoyée pendant le mois de juillet.  Les parents sont aussi informés sur la date de la rentrée et la liste des livres à acheter. S’il n’y a pas assez de places dans le lycée choisi, l’élève peut être orienté vers un autre lycée.
Les  élèves qui pratiquent un sport à haut niveau sont admis sur la demande de la fédération nationale du sport concerné aux structures sports-études (Sportlycée), annexe du Lycée Aline Mayrisch.

Les classes spécifiques

Le régime préparatoire

Le régime préparatoire de l’enseignement secondaire technique s’adresse aux élèves qui éprouvent des difficultés à assimiler certains contenus et à suivre les rythmes d’apprentissage habituels. Les langues et les mathématiques y sont enseignées par modules. L’enseignement modulaire est accompagné par des mesures de suivi individualisées. Le passage par le régime préparatoire devra permettre aux élèves d’accéder aux classes du cycle inférieur et à la section professionnelle du cycle moyen de l’enseignement secondaire technique.

La scolarisation d’enfants étrangers

Le Luxembourg compte trois langues officielles : luxembourgeois, français et allemand.  L’enseignement des langues occupe donc une place très importante dans le système scolaire luxembourgeois. Depuis juin 2009 un règlement Grand-ducal détermine le fonctionnement des cours d’accueil et des classes d’accueil pour les enfants nouvellement installés au pays.

dans l’école fondamentale :

Si l’élève ne maîtrise pas suffisamment la langue luxembourgeoise dans le premier cycle ou la langue allemande ou française dans le deuxième, troisième ou quatrième cycle il suit des cours d’accueil hebdomadaires en-dehors de sa classe d’attache pour pouvoir apprendre de façon intensive la ou les langues de l’école.
Le nombre d’heures de cours d’accueil est fixé en fonction du bilan scolaire et langagier et du projet individualisé de formation de l’enfant. En fonction des progrès de l’enfant le nombre d’heures des cours d’accueil diminue progressivement et l’élève suit plus de cours dans sa classe d’attache.

Cours d’accueil :

Cycle 1 : l’enfant apprend le luxembourgeois de façon intensive.
Cycle 2 : c’est l’allemand qui est enseigné de façon intensive. L’apprentissage du français se réalise dans la classe d’attache. Une initiation au luxembourgeois est possible lorsque qu’il y a des progrès significatifs en langue allemande.
Cycle 3 : cours intensifs d’allemand ou de français en fonctions des connaissances langagières de l’élève. S’il y a des progrès significatifs soit en français soit en allemand des cours d’initiation au Luxembourgeois peuvent avoir lieu.
Dans la mesure où l’élève a atteint les éléments essentiels des socles de compétences à la fin du 2ème ou du 3ème cycle, il est complètement intégré dans une classe régulière de l’enseignement fondamental.
L’élève reçoit un bilan qui documente ses apprentissages.

Classes d’accueil :

En cas de besoins exceptionnels une ou plusieurs classes spécialisées d’accueil peuvent être créées par l’Etat. En principe les élèves ne restent pas plus d’une année dans ces classes et peuvent bénéficier de cours d’accueil ou d’appui, si besoin, l’année scolaire suivante.

dans l’enseignement secondaire général :

Les élèves récemment arrivés au pays sont orientés vers différentes classes en tenant compte du niveau d’études qu’ils ont atteint dans leur pays d’origine, ainsi que de leurs connaissances en langue française et allemande.

Classes ALLET

Pour les élèves avec un bon niveau en français et mathématiques mais avec certaines faiblesses en allemand il existe les classes d’allemand renforcé ALLET. Ces classes proposent aux élèves deux leçons d’allemand comme renforcement en plus des cours normaux.
Le Baccalauréat International est proposé au Luxembourg dans quatre lycées (Lycée Technique du Centre, Athénée de Luxembourg, Ecole Waldorf/Fräi-Öffentlech Waldorfschoul et International School of Luxembourg). Il s’agit d’une formation en langue française ou anglaise, sanctionnée par un diplôme reconnu par la loi luxembourgeoise comme équivalent au diplôme de fin d’études secondaires. Il s’adresse à des jeunes à partir de 15 ans, récemment arrivés au pays et capables de suivre un enseignement secondaire de haut niveau.

dans l’enseignement secondaire technique :

Les classes d’accueil s’adressent aux élèves qui arrivent au pays et ne connaissent ni l’allemand, ni le français. Ils y suivent  un enseignement intensif en français et des cours d’initiation au luxembourgeois. Les élèves sont ensuite intégrés dans des classes d’insertion du cycle inférieur, des classes à régime linguistique spécifique du cycle moyen ou dans des classes de l’EST.

Les classes d’insertion  du cycle inférieur (7e-8e-9e) s’adressent aux élèves ayant un très bon niveau scolaire mais ne maîtrisant pas ou peu l’allemand ou le français. L’admission se fait après réussite d’un test et les élèves suivent un enseignement intensif en langue française (STF) ou allemande (STA).

La classe d’insertion pour jeunes adultes (CLIJA) est une classe d’accueil pour jeunes de 16 à 17 ans. Les élèves suivent une formation de base en français qui leur permet l’accès à l’enseignement secondaire.

La classe d’insertion préprofessionnelle (CLIPP) est une classe transitoire pour les élèves ayant quelques connaissances de français. L’élève s’oriente après vers l’insertion scolaire ou bien vers l’insertion professionnelle.

Classes à régime linguistique spécifique (RLS) Au cycle moyen et supérieur (à partir des classes de 10e, il existe des classes RLS (à régime linguistique spécifique) pour les élèves n’ayant pas des connaissances suffisantes en allemand.

Pour plus de renseignements sur les diffférentes solutions pour la scolarisation d’élèves nouvellement arrivés au pays, contactez la Cellule d’accueil scolaire pour nouveaux arrivants (CASNA) au tél. 24 78 52 77, ou par courrier électronique à casna@men.lu. Il s’agit d’un service du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, qui s’adresse aux jeunes entre 12 et 17 ans, récemment immigrés au Luxembourg et qui désirent y poursuivre leurs études dans l’enseignement post-primaire.

Dans le contexte des classes spéciales pour des élèves nouveaux arrivants, il est utile à savoir que le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle mette gratuitement à la disposition des écoles et des parents d’élèves, sur simple demande téléphonique, le service de médiateurs interculturels pour faciliter la communication entre l’institution scolaire et les familles d’origine étrangère. Pour tout renseignement complémentaire, il faut contacter Mme Marguerite Krier au tél. 47 85 136 ou par courrier électronique à krierm@men.lu

L’offre scolaire de l’enseignement secondaire général et technique des lycées peut être consultée en ligne sur le site du Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle. On y trouve également une liste complète des lycées publics (sous établissements) et des lycées privés et internationaux (sous Ministère et écoles).

Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle
29, rue Aldringen
L-1118 Luxembourg
tél. 24 78 51 00
info@men.public.lu
www.men.public.lu

Pages Jaunes, Ecoles secondaires, p.345
www.editus.lu (annuaires en ligne)

Pour 2013 une réforme de l’enseignement secondaire luxembourgeois est prévue, afin de moderniser le système pour mieux répondre répondre aux exigences d’aujourd’hui. Les principaux objectifs de la réforme sont un meilleur encadrement des élèves, une orientation plus pertinente dans les classes inférieures, une plus vaste culture générale, une spécialisation progressive avec plus de choix dans les classes supérieures, des responsabilités mieux définies pour les élèves, les enseignants et les parents, et une plus grande autonomie des lycées.

www.reformelycee.lu