Une dépendance psychique peut aussi s’établir envers un type de comportement, par rapport à des formes de divertissement (p.ex. les jeux de hasard, les jeux d’argent, les jeux vidéo) ou de losirs (p.ex. l’acquisition de produits de consommation).

Bien sûr les mondes virtuels des jeux vidéo ne représentent en soi pas de danger pour la santé des utilisateurs. Au contraire, ils peuvent être un bon moyen pour s’échapper des obligations et de la pression de la vie quotidienne. Mais l’usage des jeux vidéo devient problématique si l’envie à y jouer devient irrépressible et l’utilisateur perd le contrôle de soi-même.

En règle générale, il est important de faire régulièrement des pauses d’au moins un quart d’heure et de pouvoir discuter sur le contenu des jeux avec une personne adulte. Avec les jeux de hasard, c’est pareil : le jeu en soi ne présente aucun danger pour la santé. Ce n’est que si l’utilisateur perd le contrôle sur son comportement et qu’il n’est plus à même de mener une vie heureuse et accomplie sans jouer, que l’usage de ce type de jeux devient problématique. Un abus de jeux de hasard ou d’argent peut vite mener à un endettement financier important.