Formes de consommation :

  • herbe
  • résine
  • huile

Le cannabis est généralement mélangé à du tabac et fumé sous la forme d’un joint, ou préparé avec des aliments, comme les space cakes.

Lorsque le cannabis est intégré à des aliments, la période d’attente pour les effets peut durer environ une heure.

Les effets recherchés sont un état général de relaxation, qui, si le cannabis est fumé, s’installe relativement vite.

Parmi les effets secondaires il y a de légères difficultés motrices, un temps de réaction supérieur à la normale, une rougeur des yeux, des éclats de rire spontanés et une faim intense.

Des effets secondaires plus perturbants peuvent être une paranoïa, une anxiété, des hallucinations ou une désorientation générale. À long terme les effets négatifs sont une dégradation du système respiratoire (en cas d’inhalation) et le développement d’un syndrome amotivationnel.

Les symptômes négatifs ont tendance à s’aggraver chez les personnes qui sont psychologiquement instables, p.ex. en cas de schizophrénie.

Une consommation régulière du cannabis peut entraîner une dépendance psychique. Lorsque le cannabis est fumé mélangé à du tabac, une dépendance physique à la nicotine s’installe.