Forme de consommation :

  • poudre ou granulés à écraser, fumette ou injection

Effets :

  • Les premiers effets sont une euphorie et une extase de type orgasmique, suivie d’une période de somnolence accompagnée d’un ralentissement cardiaque.
  • Les effets secondaires de l’héroïne peuvent être une sensation de chaleur, une agitation, une insensibilité à la douleur, la constipation, le resserrement de la pupille, des sueurs, des nausées, des vertiges.

Le risque d’un surdosage (overdose) existe à n’importe quel moment de l’utilisation de l’héroïne. Elle peut p.ex. survenir après une injection d’un produit trop pur ou de trop mauvaise qualité, après un sevrage, ou après une prise de dose trop forte. L’overdose est caractérisée par un arrêt respiratoire et cardiaque.

L’héroïne crée une très forte et rapide dépendance physique et psychique, qui fait que, en état de manque, l’utilisateur ressent des douleurs intenses et une forte anxiété.

Dans le cadre de la prévention du SIDA et des hépatites, des distributeurs de seringues ont été installés dans différents endroits du pays.

  • à Luxembourg-ville, au quartier gare, au 25 rue du Fort Wedell (en face du local Jugend- an Drogenhellef dans la cour)
  • à Dudelange sur la place Fohrmann
  • à Esch-sur-Alzette, au croisement du boulevard Kennedy et la rue du Brill, sur le parking derrière les garages
  • à Ettelbruck, au Centre Hospitalier Neuropsychiatrique (près du building)

Bien sûr les drogues ne sont pas indispensables pour passer un bon moment, ni pour être cool. Au contraire, vous restez en général plus cool sans drogue. Ne prenez que l’exemple de la mouvance straight edge issue du mouvement hardcore punk des États-Unis. Ses adeptes refusaient de boire de l’alcool ou de prendre toute autre drogue, afin de pouvoir garder une clarté d’esprit.

Lors de soirées, soyez vigilant et protègez votre verre, afin que personne ne puisse y déverser une substance à votre insu. Assurez-vous que les bouteilles soient ouvertes en votre présence.