Le 10 décembre 1948, les 58 États membres qui constituaient alors l’assemblée générale de l’ONU ont adopté la  déclaration universelle des droits de l’homme. Elle dit que tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que l’ethnie, la nationalité ou la religion.

Selon cette philosophie, l’homme, en tant que tel, et indépendamment de sa condition sociale, a des droits inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés. L’idée des droits de l’homme est par définition universaliste et égalitaire, incompatible avec les systèmes et les régimes fondés sur la supériorité d’une caste, d’une race, d’un peuple, d’une croyance, d’une classe ou d’un quelconque groupe social ou individu.

Les droits de l’homme sont généralement reconnus dans les pays par la loi, par des normes de valeur constitutionnelle ou par des conventions internationales, afin que leur respect soit assuré, si besoin est, même contre l’État.

  • Ligue des Droits de l’Homme Luxembourg
    10-12, rue Auguste Laval
    L-1922 Luxembourg
    tél. 691 52 40 17
    ldh@ldh.lu
    www.ldh.lu