La publicité est omniprésente dans des sociétés de consommation comme la nôtre. Elle façonne notre perception et essaie de créer chez chacun de nous un maximum de besoins artificiels. Une partie non-négligeable de la publicité s’est entretemps spécialisée sur les jeunes comme consommateurs potentiels. Les jeunes sont encore souvent plus vulnérables aux techniques de vente que les adultes.

Face à toutes ces tentations nous devons nous interroger si la N-ième nouvelle génération d’un produit de mode est vraiment indispensable. Souvent il suffit de prendre un peu de distance de la frénésie consommatrice globale pour essayer de faire la part entre un désir et un vrai besoin. En fait, il s’agit de changer du simple consommateur au consommacteur. Au lieu de risquer un surendettement, il vaut mieux poser des priorités et contrôler ses dépenses.

Pour évoquer avec les jeunes et leurs parents les habitudes de consommation, les risque de surendettement, la nécessité d’apprendre à bien gérer son budget, le Centre Information Jeunes, Inter-Actions, la Ligue-Médico Sociale et l’ULC (Union Luxembourgeoise des Consommateurs), ont lancé la Campagne Budget-Jeunes ! Il s’agit d’une campagne interactive, puisque ce sont les jeunes eux-mêmes qui créent les outils de communication utilisés dans le cadre de la campagne. La campagne d’information et de sensibilisation inclut des animations, des activités pédagogiques, des jeux de sensibilisation et des entretiens individualisés.

www.budget-jeunes.lu

Inter-Actions
9, route de Thionville
L – 2611 Luxembourg
tél. 49 26 60
inter-actions@inter-actions.lu
www.inter-actions.lu
Service de surendettement,  tél.  54 77 24 / endettement@inter-actions.lu

Ligue médico-sociale
Service d’Information et de Conseil en Matière de Surendettement
2, ru G.C. Marshall
L- 1981 Luxembourg
tél. 48 83 33 300
endettement@ligue.lu
www.ligue.lu

Dans le contexte de la consommation excessive se pose aussi la question de la moralité : est-ce que les habitants des pays industrialisés ont le droit de pouvoir acheter des produits bon marchés au dépens des populations du reste du monde ? Plus bas est le prix que le consommateur paye ici pour son paquet de riz, plus bas  est le revenu du cultivateur original du riz dans une autre partie du monde ! Conscients de cette responsabilité, nous devons nous interroger sur notre style de vie, et ceci également dans l’intérêt de l’environnement. En général, il vaut mieux favoriser la qualité au dépens de la quantité et non le contraire.

 

(site allemand sur les produits alimentaires)

  • www.transfair.lu (site de l’association Fairtrade Lëtzebuerg qui promeut le commerce équitable au Luxembourg)

Pour tout ce qui concerne vos droits en tant que consommateur, l’association Union luxembourgeoise des Consommateurs peut vous conseiller. Une partie de leurs activités se dirige directement aux jeunes consommateurs.

Union Luxembourgeoise des Consommateurs
55, rue des Bruyères
L-1274 Howald
tél. 49 60 221
ulc@pt.lu
www.ulc.lu

 

T’en as envie? Mais à quel prix! C’est pas juste la formule de la Campagne budget-jeunes. Parce que consommer sans réfléchir, ça peut quand même apporter parfois de vrais gros problèmes.