Aides financières pour études supérieures

Aides financières pour études supérieures

Hei am Land kann ee vum Staat eng finanziell Ënnerstëtzung kréie, wann ee gäre studéiere geet, sief et elo hei am Land oder am Ausland. Fir alles wat d’Studiebäihëllef betrëfft, ass de CEDIES zoustänneg.

Les aides financières de l’État luxembourgeois pour études supérieures sont gérées par le Centre de documentation et d’information sur l’enseignement supérieur (www.cedies.lu).

On y a droit si :

  • on est inscrit dans un programme d’études supérieures menant à un diplôme reconnu dans le pays des études,
  • on arrive, avec des études à temps partiel ou à distance, à au moins 15 crédits ECTS (European Credits Transfer System) par semestre,
  • on suit une formation professionnelle à l’étranger avec une autorisation écrite du Ministère de l’éducation nationale, de l’enfance et de la jeunesse (www.men.lu)
  • on réside au Luxembourg et on remplit une des conditions suivantes :
    • être ressortissant luxembourgeois,
    • être ressortissant européen et on travaille au Luxembourg,
    • être membre de famille d’un ressortissant luxembourgeois, ou d’un ressortissant européen qui travaille au Luxembourg,
    • résider depuis au moins 5 ans au Grand-Duché, ou
    • avoir le statut de réfugié politique.

Si on ne réside pas au Luxembourg, on doit remplir une des conditions suivantes, pour avoir droit à une aide financière :

  • être ressortissant luxembourgeois,
  • être ressortissant européen et on travaille au Luxembourg,
  • être membre de famille d’un ressortissant luxembourgeois ou européen qui soit :
    • travaille au Luxembourg depuis au moins 5 ans (endéans les 7 dernières années précédant la demande), soit
    • bénéficie d’une pension, d’une rente ou des indemnités de chômage de l’État luxembourgeois, ou
  • être bénéficiaire d’une pension d’orphelin (www.cnap.lu).

Le montant total de l’aide financière de l’État par année académique dépend de sa situation personnelle et peut se composer:

  • d’une bourse de base de 2000 €,
  • d’une bourse de mobilité pour ceux qui suivent des études dans un autre pays et y payent un loyer (2000 €),
  • d’une bourse sur critères sociaux, qui dépend du revenu total annuel du ménage dont l’étudiant fait partie (0 – 3000 €),
  • d’une bourse de famille, qui concerne l’étudiant dont le ménage a d’autres enfants qui bénéficient d’une aide financière pour des études supérieures. La bourse de famille est uniquement payée au semestre d’été (500 €), et
  • d’un prêt-étudiant optionnel à un taux d’intérêt fixe de 2 %. Le remboursement du prêt doit commencer 2 ans après la fin des études et ne peut durer que maximum 10 ans.

Les frais d’inscription peuvent être pris en compte jusqu’à un montant de 3700 €, après déduction de 100 € pour frais administratifs.
Sur le portail www.education.lu se trouve un simulateur, qui permet de calculer le montant exact de l’aide financière à laquelle on a droit.

La date limite pour introduire la demande pour le semestre d’hiver est le 30 novembre 2017. La date limite pour le semestre d’été est le 30 avril 2018. Les formulaires se trouvent en ligne sur www.cedies.lu.
Les demandes peuvent aussi être introduites par voie électronique, via la plate-forme MyGuichet (www.guichet.lu). On doit s’y enregistrer au préalable et on a besoin d’un certificat privé LuxTrust (www.luxtrust.lu).

Certaines communes luxembourgeoises récompensent les élèves et étudiants méritants parmi ses résidents. Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus auprès de votre administration communale.
Voir aussi :

Centre de documentation et d’information sur l’enseignement supérieur (CEDIES) p.

Pin It on Pinterest

Share This