Alcool

Alkohol gehéiert zur lëtzebuerger Kultur, och bei deene Jonken. Datt Alkohol geféierlech ass, ass dobäi näischt Neies. Mee effektiv gëllt: wien seng Grenzen nach net kennt, soll lues maachen. Alkohol ka ganz schnell zur Sucht ginn an ass oft Ursaach vun Accidenter. Et ass wichteg verantwortungsvoll mam Alkoholkonsum ëmzegoen.

La consommation d’alcool est fortement ancrée dans la culture luxembourgeoise. Pour la plupart des jeunes, l’alcool constitue la première drogue consommée. Souvent l’initiation à l’alcool est faite par les parents mêmes, lors d’un repas de fête par exemple.

Nombre des rites de passage à différentes étapes de la vie incluent la consommation plus ou moins excessive d’alcool. Incité par le groupe, c’est surtout le jeune, qui par son manque d’expérience, risque une surconsommation d’alcool. Or, les conséquences d’une intoxication alcoolique peuvent être dramatiques, allant du coma éthylique en passant par des lésions irréparables au cerveau, jusqu’au décès !

Une surconsommation d’alcool à long terme a beaucoup d’effets négatifs sur la santé, par exemple, des difficultés de concentration et de mémoire, un système immunitaire affaibli et des maladies du foie.

Chez l’adolescent, même une consommation modérée d’alcool peut déjà être un risque. Comme le développement du cerveau n’est vraiment achevé qu’après l’âge de 20 ans, une consommation régulière d’alcool peut entraver le développement intellectuel, notamment au niveau de la capacité d’apprentissage et de la prise de décision.

La consommation régulière d’alcool crée vite une forte dépendance physique et psychique. Chez l’adolescent, le passage de la consommation abusive d’alcool à l’état de maladie alcoolique ne peut prendre que quelques mois.

Il est donc fortement déconseillé de boire de l’alcool tous les jours. Il faut s’accorder des périodes plus ou moins longues sans alcool.

Pour vérifier son niveau de dépendance à l’alcool, on peut soi-même faire un simple test en évitant de boire pendant au moins deux semaines. Si une telle période d’abstinence pose des problèmes, il est conseillé de contacter soit le Centre de prévention des toxicomanies (www.cept.lu), Impuls (www.im-puls.lu) ou Alcool médicaments addiction (www.ama.lu). Sur www.ama.lu on trouve un horaire de groupes d’entraide anonymes.

Les services téléphoniques d’écoute et de consultation Fro No au tél. 49 77 77 55 ou Info Alcool au tél. 47 57 47 peuvent aussi être utiles.

Quand on sort en groupe avec un véhicule, il faut désigner un conducteur qui s’engage à rester sobre tout au long de la soirée. Il ne faut jamais laisser un ami ivre prendre la route ! Un accident de route mortel au Luxembourg sur trois est lié à l’alcool !

Autres liens :

Pin It on Pinterest