La violence conjugale ou violence domestique désigne la violence exercée par l’un des conjoints sur l’autre au sein d’un couple. Il peut s’agir d’agressions physiques, psychologiques, sexuelles ou économiques.

Si jamais votre conjoint(e) vous agresse, il faut réagir dès la première fois que cela vous arrive et ne pas vous laisser entraîner dans un engrenage infernal de violence, de souffrance, de promesses, de mensonges et de faux espoirs. Personne n’a besoin de tolérer des abus !

Les services d’aide par téléphone Fraentelefon tél : 123 44 et Vivre Sans Violence tél : 49 08 77 offrent écoute, information, soutien et orientation aux femmes et jeunes filles victimes de violence conjugale, tout en garantissant la confidentialité de l’entretien et en respectant l’anonymat du correspondant.

En tant que femme victime de violence conjugale, vous pouvez trouver refuge dans un foyer d’accueil en urgence pour une protection immédiate : Fraenhaus (www.fed.lu), Foyer Paula Bové (www.fmpo.lu), Foyer Sud (www.cnfl.lu), Pro Familia (www.profamilia.lu).

Les centres d’assistance VISAVI (www.fed.lu), Ozanam (www.fmpo.lu) et Oxygène (www.fed.lu) offrent conseil et soutien aux femmes et jeunes filles victimes de violence conjugale :

Enfants et adolescents victimes de violence domestique (filles et garçons) trouvent conseil et soutien auprès du Service Psychologique pour Enfants et Adolescent(e)s (www.fed.lu).

Hommes et garçons en détresse trouvent conseil et soutien auprès de InfoMann (www.infomann.lu).

Le Service d’Assistance aux Victimes (femmes et hommes) de Violence Domestique au tél : 26 48 18 62 (www.fed.lu) propose un accompagnement gratuit lors de démarches nécessaires auprès de la police et une assistance au tribunal. Pendant les heures de consultations, les enfants peuvent être gardés au Kannerhaus (www.fed.lu), la garderie interne de Femmes en Détresse.

Riicht Eraus (www.riichteraus.lu) est un centre de consultation de la Croix-Rouge Luxembourgeoise (www.croix-rouge.lu) pour auteurs de violence à partir de 14 ans, afin qu’ils apprennent à changer leur comportement malsain.

Autres liens utiles :

www.violence.lu