Adolescence

D’Jugend steet fir de Liewensofschnëtt zwësche Kandheet an Erwuessesinn. Wichteg Changementer, op kierperlecher ewéi op psychescher Basis, trieden op. Do ass Iwwerfuerderung virprogramméiert. Eng rei vun Organisatioune kënnen dobäi hëllefen sech an dem Gefillschaos erëmzefannen.

L’adolescence est marquée par le passage de l’enfance à l’âge adulte. Il s’agit d’une période de vie turbulente, durant laquelle le corps subit beaucoup de changements et les sentiments jouent au yoyo.

Sur le plan biologique, les hormones provoquent des changements physiques tels que l’apparition de boutons d’acné, de poils, le développement des organes sexuels ou la mue de la voix, qui peuvent être vécus difficilement par le jeune. Le corps de l’adolescent est en mi-chemin entre l’enfant et l’adulte et peut lui paraître étranger.

Les hormones provoquent aussi des changements au niveau du comportement et déclenchent des sauts d’humeurs fréquents. Le jeune doit gérer des émotions fortes liées au développement de sa vie sentimentale et de sa sexualité. Souvent l’adolescent est facilement irritable, ce qui risque de créer des conflits avec ses parents et d’autres personnes d’autorité.

Au même temps, l’adolescent travaille à la construction de son identité. Pour cela il se détache de l’influence de ses parents, ce qui ne se fait rarement sans conflits. Les relations avec les copains du même âge prennent plus d’importance et malgré une certaine pression du groupe, l’adolescent doit rester maître de ses choix, même au risque de déplaire ou de perdre des copains. L’école le pousse à réfléchir sur son futur professionnel et sa place dans la société en général.

Faute de pouvoir assumer tous ces changements, les relations complexes et les attentes envers lui, l’adolescent risque d’être surmené. Des services de soutien par téléphone tels que le Kanner – Jugendtelefon (www.kjt.lu) au tél : 116 111 ou SOS Détresse (www.454545.lu) tél : 45 45 45 peuvent alors aider à y voir plus clair. Les conversations y sont traitées de façon confidentielle et anonyme. Le Centre psycho social et d’accompagnement scolaires (www.cpas.lu) peut aussi aider. Pour toutes questions concernant la sexualité et la contraception, on peut s’adresser au Planning familial (www.pfl.lu).

Si la communication avec les parents ne marche plus du tout et la relation avec eux va de pire en pire, un service de consultation, tels que l’offrent Psy jeunes (www.croix-rouge.lu/psy-jeunes), le Centre de médiation (www.mediation.lu) ou le Berodungsdéngscht fir Kanner, Jugend a Famill (www.arcus.lu) peut à nouveau normaliser la relation.

Autres liens :

Pin It on Pinterest