Vos droits et devoirs

Genau ewéi d’Erwuessener hu Kanner a Jugendlecher Rechter awer och Flichten. Wie vu senge Rechter profitéiere wëll, soll seng Flichten och eescht huelen.

Tout comme les adultes, les enfants et les adolescents qui sont citoyens d’une démocratie ont des droits et des devoirs. Ces droits ont été établis par plusieurs traités internationaux, et la plus importante : la Convention internationale des droits de l’enfant, qui a été signée le 20 novembre 1989 par presque tous les pays membres de l’Organisation des Nations Unies (www.un.org). L’enfant a par exemple le droit d’être protégé par ses parents, qui doivent veiller à sa santé et à sa sécurité.

Sur le site de l’Ombudscomité fir d’Rechter vum Kand (www.ork.lu) on trouve un résumé de la Convention internationale des droits de l’enfant. En voici deux extraits :

  • L’article 19 dit que l’enfant doit être protégé contre toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle, pendant qu’il est sous la garde de ses parents ou de l’un d’eux, de son ou de ses représentants légaux ou de toute autre personne à qui il est confié.
  • L’article 31 reconnaît à l’enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique.

Mais qui parle de droits, parle aussi de devoirs ! Ainsi l’enfant et l’adolescent ont par exemple le devoir d’obéir à leurs parents tant que l’autorité parentale s’exerce dans leur intérêt.

Les droits et les devoirs changent avec l’âge, par exemple avant ses 16 ans, pour pouvoir entrer dans un café, l’adolescent doit être accompagné d’une personne adulte. À partir de 16 ans, par contre, il peut aller seul dans un café.

L’autorité parentale cesse à l’âge de 18 ans et l’adolescent devient alors majeur sur le plan civil et légal. À partir de cet âge-là, il est considéré comme capable de décider seul. D’un autre côté, il doit aussi assumer seul les conséquences de ses choix. Sur le plan pénal par exemple il peut dorénavant être reconnu responsable pour toutes infractions commises et sera jugé devant un tribunal ordinaire.

Pour plus d’infos sur les droits et devoirs des enfants et des adolescents, on peut s’informer auprès de l’Ombudscomité fir d’Rechter vum Kand (www.ork.lu), de l’Office national de l’enfance (www.one.public.lu) ou du Centre de médiation (www.mediation.lu).

Autres liens :

Pin It on Pinterest