Jeux vidéo

Videosspiller maache Spaass an hunn duerchaus och positiv Eegeschaften. Trotzdem soll een net ze laang virum Computer hänke bleiwen an sech och Zäit fir aner Hobbyen huelen oder fir neier ze entdecken.

Les mondes virtuels des jeux vidéo ne sont que des histoires d’aventures animées et interactives qui permettent au joueur de s’échapper momentanément des obligations de la vie quotidienne. Selon des études, les jeux vidéo auraient même un effet positif sur le développement du temps de réaction et la capacité à résoudre des conflits.

Par contre, leur usage excessif peut nuire. Quand on ne peut plus s’arrêter de jouer, c’est au détriment de ses relations sociales, de ses performances scolaires, voire de sa santé physique et mentale. On risque de consacrer trop de temps au jeu et de ne plus disposer du temps nécessaire pour ses autres loisirs et les obligations de la vie.

Si on a l’impression de ne plus pouvoir se passer d’un jeu vidéo et que l’on ne contrôle plus le temps que l’on passe à jouer, on peut s’imposer des pauses régulières d’au moins un quart d’heure. Si nécessaire, on peut utiliser une alarme sonore pour marquer les pauses.

On devrait profiter de soirées jeux vidéo ou de tournois qui sont organisés pour jouer en compagnie et pas toujours seul à la maison.

Comme la tension et les frustrations accumulées en jouant à un jeu vidéo ne trouvent pas de soulagement physique, il est important de pratiquer régulièrement des activités physiques pour permettre à son corps de se défouler.

Pour plus d’infos ou des conseils, on peut contacter l’association Anonym Glécksspiller (www.ausgespillt.lu) ou le service BEE SECURE (www.bee-secure.lu).

Autres liens :

 

Pin It on Pinterest