Comme les chiffres publiés à l’occasion du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, montrent, le taux d’infection avec le VIH reste à un niveau élevé au Luxembourg.

Les mêmes chiffres montrent qu’il est temps d’en finir avec des idées reçues et des préjugés par rapport au VIH et au sida. Ainsi le mode de contamination principal n’est PAS les rapports homos- et bisexuels, mais bel et bien les rapports hétérosexuels.

C’est pour cette raison que la nouvelle campagne du ministère de la Santé thématise l’ignorance, les peurs irrationnelles d’une contamination potentielle, les préjugés concernant les modes de transmission, la stigmatisation des personnes VIH+, et en particulier leur discrimination sur le lieu de travail.

La campagne rappelle aussi les moyens de protection et de prévention, c’est-à-dire le port systématique du préservatif lors de relations sexuelles avec un partenaire dont on ignore le statut sérologique et la détection précoce grâce au test VIH.