Jiddereen huet d’Recht selwer ze bestëmme, wat mat Fotoe vun him gemaach gëtt, wou déi verëffentlecht ginn – a wou net!

Le droit à l’image est le droit de toute personne à décider par elle même de l’utilisation de son image. Chacun a le droit de se défendre contre une utilisation non-autorisée de son image. Le droit à l’image est lié au respect de la vie privée.

Pour prendre quelqu’un en photo, il faut son consentement. S’il s’agit d’une personne mineure, il faut en plus le consentement des parents ou représentants légaux.

Le fait d’avoir obtenu le consentement de la personne pour qu’elle se fasse  prendre en photo, ne signifie pas que l’on obtient le droit de diffuser la photo. Avant toute diffusion d’une photo (p.ex. une publication sur les réseaux sociaux) sur laquelle on reconnaît une (des) personne(s), il est nécessaire d’obtenir  l’autorisation de la (des) personne(s) concernée(s). Cette autorisation est spécifique, càd. elle n’est donnée que pour cette utilisation spécifique. Si l’on souhaite publier la même photo dans un autre cadre, on a de nouveau besoin d’une autorisation spécifique.

Lorsqu’il est impossible d’obtenir l’accord de toutes les personnes figurant sur la photo (p.ex. avec des images prises dans les lieux publics), il faut rendre les personnes concernées non-identifiables sur la photo.

Un non-respect du droit à l’image peut être puni d’une amende, d’une condamnation à des dommages et intérêts, voire d’un emprisonnement de huit jours à un an.

Des infos utiles sur le droit à l’image se trouvent sur www.bee-secure.lu et www.cases.lu