À l’adolescence, l’amour, la relation amoureuse et la sexualité deviennent des préoccupations majeures. Souvent on fait ses premières expériences sexuelles en se masturbant. Puis viennent le pelotage et plus tard l’acte sexuel. Il n’existe pas de moment défini pour faire l’amour la première fois. Ce qui compte c’est que les deux partenaires se sentent prêts et ne se laissent pas bousculer.

En ce qui concerne l’acte sexuel, il faut savoir que la loi prévoit un âge légal minimum de 16 ans. Un adulte n’est donc pas autorisé à avoir une relation sexuelle avec un(e) mineur(e) de moins de 16 ans, même consentant(e).

La première fois est une expérience particulière qui est très attendue  des deux partenaires. Ces attentes, le manque d’expérience, l’excitation et des peurs conscientes et inconscientes font souvent qu’on ressent une certaine déception. Mais pas besoin de douter de soi-même ! Le mieux est de parler ouvertement à son/sa partenaire de ses sentiments, de son insécurité et de ses préférences. Dans une relation amoureuse, où règne la confiance dans le/la partenaire, le sexe procure le sentiment d’être proche l’un de l’autre et donne la confirmation d’être aimé. C’est là toute la différence entre un rapport sexuel réel et un film pornographique, ou le sexe est réduit à de simples mouvements physiques, dépourvus de tout sentiment.

Pour éviter une grossesse lors d’un rapport sexuel, on doit utiliser un moyen de contraception. Les deux moyens de contraception les plus répandus sont le préservatif (Gummi) pour l’homme et la pilule contraceptive pour la femme. Le premier présente l’avantage qu’il protège également des infections sexuellement transmissibles.

Pour toutes questions concernant la sexualité et la vie affective, on peut consulter gratuitement et confidentiellement le Planning familial (www.pfl.lu).

Autres liens :